web analytics

EXPOSITION

– NORIZON –

Le printemps des photographes
Festival Off d’Images Singulières
à l’hôtel de Paris, Sète (34)
Du 29 mai au 12 juin 2019

Une fois n’est pas coutume, c’est une exposition de circonstance. J’utilise des images issues de périodes différentes qui, associées, reflètent un commun.

Partant d’une carte de la méditerranée (Belle méditerranée) – travaillée au moment même où l’on apprenait que 34 361 personnes, hommes, femmes, enfants avaient péri en ses eaux depuis 2011 -, j’ai rassemblé des tableaux issus du choc des différents événements sanglants qu’ont subi les gens que j’ai pu rencontrer sur ma route…

C’est un voyage autour de notre mer nourricière… un voyage que l’on préférerait ne pas faire… pauvre mer. Notre époque est sombre de cela, ce n’est pas la meilleure part de son histoire et nous ne sommes pas pardonnables de cela.

Ces tableaux sont encore trop esthétiques pour en refléter l’enfer car, fort heureusement pour moi, je ne l’ai pas vécu… Ce que je propose n’est qu’une faible spéculation du réel… comme toute chose.

Les poèmes de Laurent Bouisset nous remettent bien plus en place et nous ramènent un peu de conscience.
Car, soi-disant, nous sommes des êtres de conscience.

LA SÉLECTION
et ses cartels
Dans l’ordre de présentation

Belle méditerranéeC’est là que ça se passe, 95×68

Calme platMalte, 92×112

Le voyagéHoms, 90×60

Halab Jami al Kabir 1090-2013Feu la grande mosquée des Oméyades d’Alep, 72×52

Sy-rienSalamyeh, 65×65

Le veilleur – Alep, 76×92

SI en sa torsion de sirèneBejaïa, 90×50

NorizonMarseille, 78×65

NaufrageMéditerranée, 90×50

Pensée prou(e), Mer Tyrrhénienne. 76×92

Figures IXEurope, 80×50

Sous les yeux de leur mère – Mer Ionienne, 60×40

Figures X Afrique, 80×50

Le BoUT – bromure d’argent sur toile artisanale, 93×68

 

Quelques photos de l’expo :