web analytics

Expo – confiture exquise

 

Confiture exquise aux bons poètes

 

La librairie La charpente à Douai (Nord) accueille mes travaux en hommage aux poètes et à la littérature.

A l’origine photographies ou peintures la plupart de ces portraits retravaillés pour cette exposition sont connus, certains sont mêmes icôniques comme la photo d’Arthur Rimbaud par Étienne Carjat…

Je reprends photographiquement ces portraits et les transforme – ou non – le temps d’un petit dialogue en tête à tête en chambre noire avec ceux qui m’inspirent, me questionnent, me suivent…

En marge du reste de mon travail cet hommage aux poètes est néanmoins essentiel dans ma démarche personnelle, comme le montre par exemple la réalisation d’un livre original et fait main du poème de Stéphane Mallarmé « Un coup de dés jamais n’abolira le Hasard ».

Aux côtés de ces hommages, quelques toiles sur mes travaux en cours seront également exposées.

Le vernissage aura lieu le 4 mars à partir de 18h30 en présence de la maison d’édition William Blake & co, spécialisée en poésie, qui présentera son catalogue. Vous êtes les bienvenus pour un début de soirée poétique et visuel !

Du 4 mars 2016 au 15 janvier 2017

Libraire La charpente, 134 rue de la mairie, 59500 Douai

Vernissage le vendredi 4 mars à partir de 18h30 – Entrée libre

www.librairielacharpente.com

Un coup de dés jamais n'abolira le Hasard - Livre fait main, Bromure d'argent sur toile encollée et contre collée - 46x26 - ex n°1 - 2015

Un coup de dés jamais n'abolira le Hasard - Livre fait main, Bromure d'argent sur toile encollée et contre collée - 46x26 - ex n°1 - 2015

Sous le chapeau de maitre Caeiro. 70x50. Gélatino bromure d'argent sur toile spéciale. mai 2105. (D'après deux photos de rodrigez castañe de 1912 et de anonyme de 1928)

– Un coup de dés jamais n’abolira le Hasard – Livre fait main, Bromure d’argent sur toile encollée et contre collée – 46×26 – ex n°1 – 2015

– Sous le chapeau de maitre Caeiro. 70×50. Gélatino bromure d’argent sur toile spéciale. mai 2105. (D’après deux photos de rodrigez castañe de 1912 et de anonyme de 1928)