web analytics

Explorer ce qui en nous crée une rupture

Pouvons-nous ouvrir notre regard sur un environnement en mutation pour penser une politique qui ajusterait nos rapports avec le monde et les êtres qui le peuple ?

Les œuvres de Nicolas Guyot révèlent les failles qui se cachent dans l’inconnu. Elles explorent les chemins vers lesquels nous pourrions concevoir notre adhérence au monde. Il est question de troubler les sens pour négocier avec nos peurs et nos désirs devant l’inexploré qui surgit autours de nous. Faire émerger l’espace politique intime de nos relations avec le vivant.

À l’air du tout-numérique, Nicolas Guyot fait le choix de la photographie expérimentale par le déplacement d’un procédé analogique qui lui offre un rapport profond à la matérialité, aux gestes et au hasard. Il joue avec le temps, dans chaque œuvre des couches de passé se recourbent sur elles-mêmes, pour les faire communiquer, et mettre en lumière différents passés au présent. Les œuvres révèlent alors le nouveau, l’inconnu.

Ce travail sur l’altération de ses clichés dévoile des images à la frontière du figuratif et de l’abstrait, et les couches successives de destruction et reconstruction conduisent à se libérer des normes de lecture et d’aérer le silence.

C’est dans cet espace ouvert que Nicolas Guyot s’engouffre en compagnie de poètes, d’auteurs, de scénographes et d’artistes libres avec lesquels il collabore régulièrement. Il veut questionner et avancer dans cet inexploré avec nos savoirs, nos sensibilités et notre sincérité : à quels endroits et sous quelles formes voulons-nous réaffecter nos relations au temps qui vient ?


Interview réalisée par Fred Berne pour Kaleidoscope